Actualités

Atelier #MwasiYaCongo à Madingou : Eduquer et engager la jeunesse à la citoyenneté responsable

19 août 2016
La Journée Internationale de la Jeunesse le 12 août 2016

La Journée Internationale de la Jeunesse le 12 août 2016, a été une occasion de partenariat d’acteurs clés sur les questions de jeunesse, à savoir les ministères en charge des problématiques de la jeunesse et de la promotion de la femme, ainsi que l’institution onusienne qu’est le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), à travers la poursuite de la campagne #MwasiYaCongo.

C’est sous le thème, « Les jeunes et la route à l’horizon 2030 : Eradiquer la pauvreté et réaliser la production et la consommation durables », que les 25 participants à cet atelier ont été édifiés par Nuptia Mbemba Talantsi, distinguée de #MwasiYaCongo, Responsable nationale en charge de la formation auprès de l’Association des scouts et guides du Congo (ASGC), et Magistrat des cours et tribunaux en fonction à Brazzaville.

Routinière du langage persuasif de par expérience associative et ses fonctions, l’oratrice a retenu l’attention de l’auditoire composé de jeunes filles et garçons engagés dans des mouvements associatifs dans le département de la Bouenza, d’encadreurs de jeunesse et d’actrices du mouvement féminin. « La prise de responsabilité de chacun dans la lutte contre la pauvreté, par l’éducation, la formation, un plus grand engagement citoyen des filles », tel a été le socle de l’argumentaire développé par la conférencière.

A l’issue de cet atelier, les participants ont pris conscience de la nécessité de se prendre en charge, de porter et d’amplifier les messages reçus, sollicitant aussi l’accompagnement des pouvoirs publics, en présence de M. Adolphe Kimbekete Bikouta (Directeur de la vie associative et de l’action Socio-éducative au Ministère de la Jeunesse) et  de Mme Arlette Bakou (Directrice générale de l’intégration de la femme au développement) ayant procédé à l’ouverture officielle de cet atelier.

 

 

L’UNFPA qui soutient financièrement cette campagne a été félicité par les autorités étatiques citées, pour sa contribution à ce que « les femmes et les filles bénéficient du plein exercice de tous leurs droits humains dans l’égalité, et d’être à l’abri de toutes les formes de discrimination », objectif de ladite campagne. Vivement que ce message fasse école.