Urgences

La République du Congo, le département de la Likouala en particulier, connait depuis près d’une décennie, une affluence des réfugiés fuyant les conflits armés en République démocratique du Congo et en République Centrafricaine. La majorité de ces réfugiés sont des femmes, des jeunes filles et des enfants. Ayant tout perdu, leur espoir repose essentiellement sur l’aide du pays d’accueil et la solidarité internationale. En effet, même en situation humanitaire, les femmes continuent à avoir des besoins normaux comme en temps normal.

La République du Congo, le département de la Likouala en particulier, connait depuis près d’une décennie, une affluence des réfugiés fuyant les conflits armés en République démocratique du Congo et en République Centrafricaine. La majorité de ces réfugiés sont des femmes, des jeunes filles et des enfants. Ayant tout perdu, leur espoir repose essentiellement sur l’aide du pays d’accueil et la solidarité internationale. En effet, même en situation humanitaire, les femmes continuent à avoir des besoins normaux comme en temps normal. Des besoins qui ne sont pas toujours pris en compte en cas d’urgence. La particularité de l’assistance humanitaire de l’UNFPA est de contribuer à la satisfaction de ces besoins. Une option intégrée dans le Programme de coopération entre le Congo et l’UNFPA 2014-2018 afin de répondre à l’appel humanitaire du Gouvernement.

L’action humanitaire de l’UNFPA se fait notamment à travers :

  • le renforcement des structures de santé en équipements médicaux et produits de santé de la reproduction, kits de dignité de l’UNFPA pour permettent aux femmes vulnérables en âge de procréer et aux femmes enceintes de vivre en dignité en appliquant les pratiques élémentaires d’hygiène ;  
  • le renforcement des structures de santé en personnels de santé par l’affectation des sages-femmes en complément d’effectifs pour renforcer la prestation des soins et services de santé maternelle, la prévention et la prise en charge médicale des violences sexuelles ;
  • la prévention, la prise en charge médicale et l’accompagnement psychologique des femmes victimes des violences basées sur le genre, les violences sexuelles en particulier ;
  • les campagnes de prévention des IST/VIH/SIDA et des grossesses non désirées.

Prise en compte de la vulnérabilité des populations locales

Les besoins des populations locales, vivant déjà dans la vulnérabilité et obligées de tout partagé, sont pris en compte dans l’assistance de l’UNFPA.  Ainsi, les consultations prénatales, la remise des kits de santé maternels et de dignité, la vaccination, les différentes campagnes organisées ciblent aussi les femmes et jeunes filles en âge de procréer.