Sortir de l’indignité : Une Charte d’Accouchement, pourquoi faire ?

21 April 2017

« J’ai déjà assisté a des accouchements sans l’électricité ou on est obligé d’allumer des bougies, » explique une des sages-femmes venue pour assister au lancement de la charte. « Imagine-toi maintenant s’il y a une hémorragie ! »

« Cette charte a été crée pour nous les sages-femmes et les futures mamans, pour qu’on connaissions nos droits, et pour que nous puissions travailler et accoucher dans des bonnes conditions, c’est vraiment une initiative à louer. »

Au Congo d’après l’Enquête Démographique et de Santé (EDS) 436 décès maternels surviennent pour 100.000 naissances et 21 décès néonataux pour 1.000 naissances. Sachant que la sage-femme est le premier contact durant le parcours gestationnel d’une fille ou femme, il est de la responsabilité des pouvoirs publics d’assurer que tout se passe dans les conditions les plus adéquates possibles. Ce qui sous-entend un environnement de travail décent avec le minimum de matériels, de médicaments, d’eau courante et d’électricité en continue. Il s’avère que certaines structures ne sont pas aux normes pour offrir des soins de qualité.

Contribuer à l’amélioration de l’accouchement au Congo, vu sous l’angle du droit inhérent à la profession de sage-femme et de la femme qui reçoit les soins, a été le leitmotiv qui a justifié l’élaboration d’une Charte de l’accouchement au Congo. Le Ministère de la Santé, l’Association Nationale des sages-femmes et le Fonds des Nations unies pour la Population, UNFPA, se sont convenus et ont conçu une charte. Pour ce faire Sages-femmes, mères, pères, ont donné leurs témoignages, et ont évoqué au moins un droit qui n’a pas été respecté ou pris en compte lors d’un accouchement vécu.

Créée pour humaniser l’accouchement, cette charte intègre des aspects de droits de l’ensemble des parties prenantes du processus de l’accouchement, quelles que soient leur situation socio- économique et leurs origines.

Spécifiquement, elle vise entre autres à :

  • Aider la sage-femme en consultation prénatale (CPN), bloc d’accouchement, suite de couche ou consultation préscolaire (CPS) à améliorer                                          la qualité de l’accueil et l’accompagnement de la future maman et des accompagnants.
  • Aider le responsable de santé à soigner les conditions de travail de la sage-femme dans tous leurs aspects.
  • Aider la future maman à soigner sa collaboration avec la sage-femme pour son suivi et celui de son enfant.
  • Sensibiliser la communauté à mieux accompagner la future maman de son domicile au centre de santé.
  • Inciter le chef d’entreprise du secteur privé à investir financièrement dans les centres de santé.

Cette charte se décline en deux parties : avec huit articles chacune sous forme d’affiches et livrets dans lesquels figurent en bonne place des conseils utiles tant pour la mère que pour la sage-femme. Cette charte sera placée dans les structures sanitaires et vulgarisée pour que l’accouchement se déroule dans le respect et la dignité.

 

Pour consulter la charte veuillez suivre le lien.

http://bit.ly/2mgQfzJ

Cliquez ici pour voir la version animée

Sages-Femmes : http://congo.unfpa.org/fr/video/sages-femmes-voici-vos-droits

Futures Mamans : http://congo.unfpa.org/fr/video/futures-mamans